Valentin Leisenheimer (1811-1891), originaire de la Hesse rhénane, épouse Jeanne Dériaz en 1842 à Genève. Ils auront sept enfants vivants. Valentin crée un atelier de fabrication d’aiguilles de montres en 1848. La plupart des membres de la famille sont décrits comme « fabricants d’aiguilles », Charles (1842-1895) prend la suite de son père à la tête de la fabrique, Émile (1853-1913) est désigné par la fratrie pour succéder à son frère en 1895. Sophie (1844-?), Adolphe (1850-1887) et Victorine (1857-?) fabriqueront aussi des aiguilles. Alexandre (1847-1914) est caissier et Balthazard (1855-1908) comptable. Les ateliers, créés d’abord à la rue de la Servette, sont ensuite à la rue de Lyon 45bis dans un bâtiment qui appartient à la famille, et où habitent Émile, sa femme et leurs deux enfants. La fabrique passe dans les mains de Théodore Fiedler en 1918, et déménage à Carouge en 1952. L'entreprise Fiedler SA existe encore au XXIème siècle. Voir l’article de Wikipédia Fiedler (entreprise). Voir certaines sources sur Wikimedia Commons Leisenheimer (Geneva). Voir aussi Synthèse sur la famille Leisenheimer de Genève et sa fabrique d’aiguilles de montres (avril 2017)." />